Neutralité du net : après un blocage à l’accès de son service de messagerie

Par Comcast qui a duré 18 heuresTutanota relance le débat

Le créateur et co-fondateur de Tutanota, un logiciel de courriel open-source chiffré de bout en bout et un service de messagerie web sécurisée, a accusé Comcast d’avoir bloqué pendant plusieurs heures son service plus tôt ce mois-ci.

Mathias Pfau affirme que son service de messagerie sécurisé était mystérieusement inaccessible aux clients de Comcast pendant environ 18 heures sur une période allant de la soirée du 1er mars jusqu’à la matinée du 2 mars.

« Les utilisateurs de Comcast n’ont pas pu accéder à leurs courriels Tutanota du jeudi (1er mars) après-midi au vendredi (2 mars) en raison du blocage à l’accès de notre site de Comcast. Un blocage qui a duré environ 18 heures. À ce jour, Comcast n’a pas été en mesure de nous dire pourquoi ce blocage s’est produit. Cependant, peu importe qu’il s’agisse d’un blocage ciblé ou d’un problème technique, cette panne de notre site Web montre à quel point la fin de la neutralité du net serait dévastatrice pour les utilisateurs d’Internet et les start-ups », peut-on lire dans un communiqué de Tutanota.

Tutanota a été au fait de ce blocage suite à des « centaines » de plaintes qui ont fusé sur différentes plateformes, aussi bien par courriels que sur les réseaux sociaux comme Twitter. Pourtant, une fois que les utilisateurs se tournaient vers un autre FAI, le service était à nouveau accessible.

« Ce blocage, fût-il malveillant ou accidentel, montre combien les FAI ont de pouvoir sur notre expérience en ligne, et c’est choquant », a regretté Mathias Pfau. « Si les FAI peuvent bloquer l’accès à certains sites ou services, alors ils contrôlent Internet. Il serait naïf de croire que les FAI américains ne vont pas utiliser ce pouvoir une fois que les lois sur la neutralité du net seront définitivement éliminées. Ils pourront s’en servir pour exiger des frais supplémentaires ».

« Ce fut un choc, car une telle panne montre l’immense pouvoir que [les fournisseurs d’Internet] ont sur Internet quand ils peuvent bloquer des sites ... sans avoir à justifier leur action de quelque façon que ce soit », a-t-il insisté.

Il faut dire que, lorsqu’il a été contacté, un porte-parole de Comcast ne pouvait pas expliquer la raison pour laquelle le site était bloqué. Selon lui, des ingénieurs ont enquêté sur l’indisponibilité apparente mais ont trouvé qu’il n’y avait aucune preuve d’une rupture de connexion entre Comcast et Tutanota. La société tient des registres des problèmes qui déclenchent des incidents mais affirme ne pas avoir trouvé un élément qui puisse suggérer un problème. Le porte-parole n’a pas voulu spéculer davantage.

Ce n’est pas la première fois que des clients Comcast ont vu leur accès à des sites populaires bloqués. L’année dernière, par exemple, les clients Comcast n’ont pas pu accéder au site Archive.org pendant plus de 13 heures.

Une situation qui semble vouloir relancer un débat plutôt épineux aux États-Unis concernant la neutralité du net. D’ailleurs, l’entreprise en profite pour relancer le débat et espérer rallier à la cause de la neutralité du net plus de défenseurs.

L’entreprise assure que la censure des entreprises va changer Internet :

« Sans neutralité du réseau, les FAI pourraient, par exemple, proposer un “bundle américain”, qui va permettre aux utilisateurs d’utiliser certains services américains comme Google, Facebook et Twitter sans limite de données. Si - ou quand - les FAI américains vont commencer à créer de tels groupes, cela va nuire énormément à la concurrence, car l’utilisation de services non inclus dans un tel ensemble deviendrait plus onéreuse pour l’utilisateur final.

« Les fournisseurs de services Internet tels que Verizon ou Comcast pourront alors inclure ou exclure tout service de leurs offres groupées sans avoir à justifier leur décision. Ainsi, ils pourront décider quels services leurs clients utilisent ».

L’entreprise n’a pas manqué de rappeler en conclusion que, bien que Comcast avait promis de ne pas bloquer ou influer sur la vitesse d’accès aux sites Web, il n’y a absolument aucune garantie que cela n’arrivera jamais. « Au contraire, comme l’a montré le blocage temporaire du site web de Tutanota, c’est déjà arrivé ».

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 34 |

Actu en image