L’accès à l’App Store a été temporairement bloqué en Iran

Empêchant les utilisateurs iOS de profiter des mises à jour ou de télécharger des apps

En août 2017, le New York Times a rapporté qu’Apple a entrepris d’éjecter de son App Store les applications développées pour le public iranien. La raison ? Les restrictions commerciales américaines avec ce pays. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Apple n’a aucune présence dans le pays et n’offre même pas une version iranienne de sa vitrine de téléchargement.

Dans un message adressé aux développeurs iraniens dont les applications ont été affectées par le bannissement, Apple a déclaré : « Sous la réglementation sur les sanctions américaines, l’App Store ne peut pas héberger, distribuer ou faire des affaires avec des applications ou des développeurs connectés à certains pays sous embargo américain. »

Ce qui a soulevé une vague de contestations, mais n’a pas empêché que les développeurs iraniens proposent des milliers d’applications à leurs compatriotes via des versions d’App Stores d’autres pays, parmi lesquelles la version américaine.

Google, qui permet aux développeurs Android de publier des applications en Iran tant qu’elles n’impliquent pas d’achats, ne semble pas avoir pris une action similaire contre les applications iraniennes dans son magasin Play, et les règles de sa vitrine en ligne autorisent la distribution des applications dans le pays.

Apple a demandé aux développeurs iraniens en février 2017 de supprimer toutes les options de paiement de leurs applications afin d’empêcher que l’argent iranien n’entre aux États-Unis en violation des sanctions. L’Iran a alors développé son propre système de paiement en ligne interne, baptisé shaparak. Après l’avis d’Apple, presque toutes les applications iraniennes, y compris Snapp (une application qui propose un service similaire à Uber et qui est populaire en Iran), se sont tournées vers d’autres alternatives que les moyens de paiement proposés aux développeurs par Apple comme shaparak, le paiement en espèces ou d’autres moyens de paiement.

Cette fois-ci, Apple est monté au créneau et a décidé de bloquer tout simplement l’accès à l’App Store aux utilisateurs d’iPhone qui se trouvent en Iran. En effet, les utilisateurs n’ont plus été en mesure de se connecter à l’App Store pour installer ou mettre à jour des applications. En visitant l’App Store, ils ont été accueillis avec le message « L’App Store n’est pas disponible dans le pays ou la région où vous vous trouvez. »

Un blocage qui semble être basé sur l’adresse IP, comme l’explique Meysam Firouzi, un chercheur en sécurité iranien, qui n’a réussi à se connecter à l’App Store qu’après avoir utilisé un VPN, bien que des informations relatives à l’Iran aient été publiées sur son compte.

es tweets mécontents ont vite fait d’envahir le net. Nous pouvons lire des messages comme :

« @Apple félicitations. en interdisant l’accès à votre App Store aux Iraniens qui vivent paisiblement loin de toute merde politique, vous avez remporté avec succès une médaille d’or d’assholeship. »

« [App Store] pourquoi l’Iran est-il bloqué de la liste des pays capables de télécharger ou de mettre à jour les applications disponibles pour le monde entier ? », a demandé un utilisateur sur Twitter. « Nous sommes également humains et nous payons pour vos produits, nous devrions pouvoir utiliser App Store ! »

De son côté, le développeur iOS iranien Saeed Taheri a déclaré « Apple a décidé de rendre l’App Store indisponible en Iran ! C’est la première fois que je vois cette erreur en dix ans ! J’apprécierais si vous demandiez à Apple ses commentaires. »

Plusieurs heures plus tard, certains utilisateurs qui s’étaient plaints ont pu à nouveau avoir accès à l’App Store. Apple s’est , pour le moment, refusé à tout commentaire. Difficile de savoir si le blocage était dû à un incident technique ou si l’entreprise a simplement cédé à ce mouvement de colère qui a commencé à prendre de l’ampleur.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |

Actu en image