GNOME Shell affecté par un bogue qui se manifeste par l’augmentation de l’espace RAM

Occupé toutes les minutes sur plusieurs distributions Linux

Des utilisateurs de l’environnement de bureau GNOME Shell rapportent que ce dernier est affecté par un bogue qui a un impact sur son empreinte mémoire. Le comportement erratique de l’application concerne les utilisateurs de plusieurs distributions Linux. Les plaintes ont principalement été formulées au travers de la plateforme launchpad.net d’Ubuntu, mais la vidéo de démonstration du bogue a été réalisée sous la distribution Fedora dérivée de RedHat.

En substance, les utilisateurs d’une version non patchée de GNOME 3.26 sur Ubuntu 17.04, 17.10 et Fedora 27 – pour ne citer que ces distributions – devraient pouvoir reproduire le bogue à l’aide d’actions habituelles comme l’ouverture de l’aperçu, la réduction d’une fenêtre, le basculement entre fenêtres (effectuer la combinaison de touches Alt+tab avec plus de trois fenêtres d’applications ouvertes), etc. La description du bogue disponible sur launchpad.net fait état de ce qu’il y a augmentation de l’empreinte mémoire toutes les minutes ; de plus, l’espace consommé peut aller jusqu’à 2 giga-octets en fonction des animations lancées sur l’environnement de bureau.

La situation est fâcheuse pour les systèmes munis de peu de mémoire vive ; par contre, au vu de la description, le bogue pourrait passer incognito pour les possesseurs d’ordinateurs bien fournis en RAM. 

Un correctif est disponible pour les utilisateurs de la version 3.26 de l’environnement de bureau. Borislav Anchev – l’auteur de la vidéo de démonstration – rapporte que le bogue est également reproductible sur les builds journalières d’Ubuntu 18.04 livrées avec la version 3.28 de l’environnement de bureau. La première bêta d’Ubuntu 18.04 (Bionic Beaver) est disponible en téléchargement depuis le 13 mars ; la version finale est pour sa part attendue le 26 avril 2018, ce qui signifie que l’on est rendu aux dernières phases du développement. Il semble donc peu probable que le correctif du bogue pour la dernière mouture du système d’exploitation maintenu par Canonical soit disponible dans les temps. GNOME 3.30 est attendu pour le mois d’octobre et devrait intégrer le patch.

Sur les installations affectées, la seule façon de faire usage de l’environnement de bureau sur de longues durées est de programmer un redémarrage de ce dernier à intervalles de temps réguliers. Un Alt+F2 suivie de la pression sur la touche « r » et d’une validation avec la touche entrée devrait permettre de libérer l’espace mémoire.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 23 |

Actu en image