Smartphones

Disponibilité des mises à jour de sécurité pour smartphones : Apple en tête

Essential et Google sauvent l'honneur pour l'écosystème Android

Security Lab, un laboratoire de recherche de l’université de l’Illinois, a récemment publié un rapport d’analyse sur la disponibilité des mises à jour de sécurité sur différentes marques de smartphone. Apple s’en sort haut la main avec iOS ; pour ce qui est de l’écosystème Android, deux marques sauvent l’honneur avec des notes qui tournent autour de la moyenne. Le rapport laisse même clairement apparaître le fait que les plus grosses marques dans l’écosystème Android sont celles à éviter puisque comptées parmi les « équipes du fond de tableau ».

La firme de sécurité a publié un tableau comparatif organisé autour de quatre grands critères :

  • la durée (la plus courte) requise pour publier une mise à jour de sécurité suite à la découverte d’une vulnérabilité ;
  • le délai maximum pour déployer la mise à jour sur tous les terminaux d’un écosystème donné ;
  • la dépendance aux opérateurs de téléphonie pour le déploiement des correctifs ;
  • la durée de la prise en charge d’un appareil en termes de mise à disposition des correctifs de sécurité par l’OEM.

Apple marque le maximum de points dans chacune de ces catégories (une case verte dans le tableau). La durée la plus courte pour publier une mise à jour est mesurée en jours, celles-ci étant disponibles à l’échelle globale en un jour maximum. On note également que leur disponibilité ne dépend pas des opérateurs de téléphonie ; enfin, les appareils bénéficient d’un support sur cinq ans. La seule exception à cette disposition est l’iPhone 5c qui a été supporté pendant quatre ans par la firme de Cupertino.

Si vous avez un plus fort penchant pour Android – le système d’exploitation pour appareils mobiles de Google – alors les données du tableau indiquent qu’il faudrait se tourner vers Google (à tout seigneur, tout honneur) et Essential – la marque créée par Andy Rubin, l’un des pères du système d’exploitation associé au petit bonhomme vert – comme fabricants d’équipements d’origine. Dans ces deux cas également, la durée la plus courte pour publier une mise à jour est mesurée en jours. Le hic avec ces OEM est qu’ils font recours aux opérateurs de téléphonie pour le déploiement de certaines mises à jour, ce qui allonge considérablement la disponibilité à l’échelle globale de ces dernières ; on parle en termes de mois d’attente pour les utilisateurs dans ces cas. Pour ce qui est de la durée du support en termes de mises à jour, elle est de trois ans dans un cas comme dans l’autre.

Pour continuer avec l’écosystème Android, Blackberry et Nokia font partie des entreprises les plus acquises à la cause sécurité après Google et Essential. Il faut en effet prendre une semaine de plus par rapport aux cas Google et Essential pour obtenir la durée la plus courte pour publication d’une mise à jour. La dépendance aux opérateurs de téléphonie pour le déploiement de certaines mises à jour porte la durée d’attente à l’échelle globale à des valeurs comparables aux cas Google et Essential.

Chez Samsung enfin, la durée la plus courte pour la publication d’un correctif de sécurité est mesurée en semaines plutôt qu’en jours. Cet OEM aussi a recours aux opérateurs de téléphonie pour le déploiement de certaines mises à jour de sécurité, ce qui porte le temps d’attente des possesseurs de terminaux à un trimestre. Le constat est le même pour les correctifs directement déployés par l’OEM lui-même. Enfin, la durée du support en termes de mises à jour est de deux ans et demi au maximum.

Dans un contexte où de plus en plus de personnes gèrent leurs comptes en banque en ligne et effectuent des paiements en ligne, le choix du smartphone à utiliser est aisé au regard de ce tableau : un iPhone, un Nexus de Google ou un Essential Phone.

Autres aticles de la rubrique

Vidéo du jour

Duel de la semaine

Newsletter

Je souhaite rester informé et recevoir toutes les informations sur TechDeGeek dans ma boite mail