Cisco annonce que le trafic des centres de données cloud représentera 95 % du trafic total des datacenters d’ici 2021

Et fait d’autres prévisions, Cisco, l’entreprise américaine spécialisée dans le matériel réseau et les serveurs, vient de sortir un nouveau rapport sur les prévisions liées aux services cloud de 2016 à 2021.

Dans ce rapport, l’entreprise explique que le cloud computing et la virtualisation des centres de données sont devenus des éléments fondamentaux en transformant la manière dont les services réseau des consommateurs et des entreprises sont délivrés.

Pour étayer ses propos, Cisco explique que le trafic des centres de données cloud représentera 95 % du trafic total des centres de données d’ici 2021, contre 88 % en 2016. De manière détaillée, l’étude prévoit que le trafic mondial des centres de données atteindra 19,5 zettaoctets (Zo) par an d’ici 2021, avec 1 zettaoctet correspondant à 1 milliard de téraoctets. À l’opposé de cette prévision pour 2021, l’entreprise rappelle qu’en 2016, ce trafic était estimé à 6,0 Zo, ce qui donne un taux de croissance annuel moyen de 27 % de 2016 à 2021.

Si depuis plusieurs années, les services cloud connaissent une croissance, il faut préciser que cela n’a pas toujours été le cas. Plusieurs obstacles se présentaient dans le passé aussi bien devant les individus que les professionnels dans l’adoption des services cloud. Un des obstacles cités était le problème de sécurité afférente à ces services. Mais selon le rapport de Cisco, « les améliorations apportées à la gouvernance et au contrôle des données des centres de données ont permis de minimiser les risques et de mieux protéger les informations des consommateurs. Les innovations en matière de sécurité associées à des avantages tangibles en matière de cloud computing, notamment l’évolutivité et les économies d’échelle, jouent un rôle clé dans l’alimentation de la croissance du cloud ​​projetée dans l’étude. »

Et depuis l’amélioration de la sécurité et d’autres domaines du cloud en général, aussi bien le grand public que les professionnels utilisent de nombreuses applications liées aux services cloud. « Pour les consommateurs, le streaming vidéo, les réseaux sociaux et la recherche sur Internet comptent parmi les applications cloud les plus populaires. Pour les utilisateurs professionnels, la planification des ressources d’entreprise (ERP), la collaboration, l’analyse et d’autres applications d’entreprise numériques représentent les principaux domaines de croissance », souligne le rapport.

En plus de ces applications qui favorisent la croissance du cloud, le rapport met également en avant le fait que « la croissance des applications de l’Internet des objets (IdO), comme les voitures intelligentes, les villes intelligentes, la santé connectée et les utilitaires numériques, nécessite des solutions de stockage et de calcul évolutives pour répondre aux nouvelles demandes de centres de données », ce qui contribue également à accentuer la croissance du cloud. D’ici 2021, Cisco prévoit que les connexions IdO atteindront 13,7 milliards, contre 5,8 milliards en 2016.

Pour faire face à cette croissance des applications et des données utilisant les ressources de centres de données et de cloud, de nombreux centres de données de cloud public à grande échelle, appelés également centres de données hyperscale, ont été construits. Selon le rapport de Cisco, 628 centres de données hyperscale à l’échelle mondiale seront disponibles d’ici 2021 contre 338 qui étaient disponibles en 2016. En se basant sur ces chiffres, cela signifie que presque le double de centres de données de 2016 sera disponible en 2021.

Toujours au niveau des prévisions, le rapport avance que « d’ici 2021, 94 % des charges de travail et des instances de calcul seront traitées par les centres de données cloud et 6 % seront traitées par des centres de données traditionnels ». De manière globale, les charges de travail et les instances de calcul des centres de données doubleront (de 2,3 fois) de 2016 à 2021, tandis que les charges de travail dans le cloud ​​et les instances de calcul vont presque tripler (2,7 fois) sur la même période. Pour ce qui concerne les services SaaS, le rapport prévoit que d’ici 2021, 75 % (402 millions) des charges de travail et des instances de calcul du cloud seront des charges de travail SaaS et des instances de calcul, contre 71 % (141 millions) en 2016.

Face à cette croissance du cloud, Kip Compton, vice-président du groupe Cloud Platform and Solutions de Cisco, déclare que « la croissance des applications de centres de données est clairement en train d’exploser dans ce nouveau monde multicloud. Cette croissance prévue nécessitera des innovations, en particulier dans les domaines des clouds publics, privés et hybrides. »

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 23 |

Actu en image