Canonical souhaite rendre Ubuntu 18.04 plus rapide au démarrage Et détaille les nouveautés à venir sur Bionic Beaver

Le responsable d’Ubuntu Desktop chez Canonical, Will Cooke, a récemment publié un bulletin d’information qui détaille un peu plus les nouveautés qui devraient accompagner la sortie prochaine de la distribution Linux Ubuntu Desktop version 18.04 LTS dont la sortie officielle est prévue pour le 26 avril 2018.

Rappelons que « Bionic Beaver » (Castor Bionique) est le nom de code de cette prochaine version d’Ubuntu et que celle-ci devrait bénéficier d’un support à long terme. Le développement d’Ubuntu 18.04 LTS qui a commencé le 26 octobre 2017 suivra le même schéma que ses prédécesseurs : un cycle de développement de six mois avec deux versions alpha (en janvier et février 2018) et deux versions bêta qui seront publiées (en mars et en avril).

Diverses améliorations auraient été apportées notamment au niveau du thème, au niveau du design et au niveau des fonctionnalités multimédias. Elles devraient, par exemple, permettre d’améliorer la réactivité de certaines applications Wayland aux clics de souris en même temps qu’elles corrigent les bogues qui les affectaient et donner la possibilité à l’utilisateur d’augmenter le volume au-dessus de 100 %.

Outre les diverses améliorations qui devraient affecter l’environnement de bureau GNOME, l’équipe de Canonical en charge du développement d’Ubuntu Desktop s’intéresse également à la vitesse de démarrage du système d’exploitation Linux Ubuntu. Les développeurs de Canonical auraient prévu d’utiliser les dernières fonctionnalités du systemd (system daemon) pour le profilage afin d’identifier les problèmes susceptibles de ralentir le démarrage de l’OS.

Précisons que le systemd est un système d’initialisation et un daemon qui a été spécifiquement mis au point pour le noyau Linux afin de remplacer le System V. Il devrait offrir un meilleur cadre pour la gestion des dépendances entre services, autoriser le chargement en parallèle des services lors du démarrage et réduire les appels aux scripts shell.

« Nous avons entamé notre investigation sur la vitesse de démarrage et utilisons les fonctionnalités de systemd pour faire du profilage, ce qui nous aidera à identifier les goulots d’étranglement et à faire démarrer Bionic le plus rapidement possible », a déclaré Will Cooke. « Nous nous employons à déplacer la session utilisateur vers le systemd », a-t-il ajouté.

Un correctif permettant à l’application udisks de masquer tous les périphériques virtuels au niveau de gestionnaire de disques et la mise à jour du composant LibreOffice Snap vers la version 5.4.4 de la suite bureautique ont également été mentionnés par Will Cooke.

Mis à part les optimisations précédemment évoquées, l’équipe de Canonical en charge du développement d’Ubuntu Desktop aurait décelé et corrigé un problème qui affectait l’emballage du vérificateur de connectivité du NetworkManager ainsi qu’un bogue qui causait l’alignement incorrect du titre des fenêtres. Une nouvelle version du CUPS-Filters (version 1.19.0) qui traite notamment de la détermination de l’espace colorimétrique et de la profondeur de couleur du CUPS au niveau du générateur PPD et corrige certains bogues devrait aussi être intégrée à Ubuntu Destop 18.04.

Rappelons que le CUPS (common unix printing system) est un système d’impression open source mis au point par Apple pour Mac OS X et d’autres OS de type UNIX. CUPS-Filters est un paquet requis pour utiliser les pilotes d’imprimante avec CUPS sous Linux. CUPS-Filters fournit des backends, des filtres et d’autres logiciels inclus dans la distribution CUPS de base, même s’ils ne sont plus gérés par la firme de Cupertino, ainsi que des filtres et des logiciels développés indépendamment d’Apple.

Dans la même rubrique

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 22 |

Actu en image